Empannage

En fait, l’empannage est aussi un virement de bord. La différence est que le vent ne vient pas de devant (comme dans un virement de bord classique), mais de l’arrière. Cela a un impact conséquent : cela oblige à faire traverser la bôme d’un côté à l’autre en passant par le cockpit. C’est pourquoi cette manoeuvre est redoutée, si le virement à lieu sans être contrôlé, la bôme peut faire beaucoup de mal, cela s’appelle un empannage sauvage.

Prérequis

  • Être au grand largue. Pour cela, vous devez rechercher la limite avec le point d’écoute de la VA, dès qu’il tombe c’est que vous avez trop abattu : il faut lofer (et inversement).
  • Avoir suffisamment de vitesse
  • Veille 360 (pas de bateaux dans la nouvelle trajectoire).

Étape 1 : Annonce

BarreurDemander à ses équipiers s’ils sont prêts à effectuer le virement avec la phrase : « Paré à empanner ? ».
GV : Mettre le chariot au centre.
Équipiers : Se positionner hors du trajet bôme, palan d’écoute de GV (la bôme va traverser tout le cockpit, attention !!!). Une fois que les équipiers sont prêts ainsi que le matériel, ils peuvent répondre : « Paré ».

Barreur : annonce la manoeuvre,  « J’empanne ! ».

Étape 2 : Abatée

Barreur : Abattre jusqu’à la limite du vent arrière (le point d’écoute de la VA tombe).
GV : Embraquer l’écoute pour ramener la bôme au centre.

Étape 3 : Vent arrière

GV : Une fois que la bôme est au centre, on l’annonce : « Bôme au centre! ».
Barreur : Se mettre vent arrière.

Étape 4 : Relance

Barreur :  Lofer pour revenir au grand largue sur l’autre amure.
GV : Choquer en grand l’écoute.
VA : Réglages VA pour la nouvelle allure (grand large).


Partager ce cours

Share

Continuer la formation

Allez moussaillon ! Du nerf avec le prochain cours :
Prise de ris / Lacher de ris ›

Commentaires

Tu n'as pas compris quelque chose ? J'ai abusé sur le rhum sur une explication ? N'hésite pas, exprime-toi !
avatar
  S’abonner  
Notifier de