Les masses d'air

Les fronts

Les masses d’air ont toutes des propriétés :

  • Pression
  • Température
  • Taux d’humidité

Par conséquent, les masses d’air ne se mélangent pas, elles s’affrontent.
Un front est la rencontre entre deux masses d’air. Un front est généralement associé à un brusque changement des températures ou vent.

Plus l’espace (angle) entre un front chaud et un front froid est petit, plus la perturbation est a maturité.
Sur les cartes météo, l’air (chaud ou froid) se situe derrière la ligne de front.

Front chaud

front-chaud

L’air chaud est humide, léger : il monte.
Plus il monte, plus il se refroidit et l’humidité se condense et se transforme en nuages. A saturation il pleut.
L’air chaud en se déplaçant « plaque » l’air froid en place et passe au-dessus.
La situation est stable :  déplacement latéral / nuages de type stratiforme.

passage-chaud

Front Froid

front-froid
L’air froid est sec, lourd : il descend.
L’air froid en se déplaçant « racle » et pousse l’air chaud en place.
La situation est instable :  déplacement horizontal / nuages de type cumuliforme.
passage-froid

Front Stationnaire

front-stationnaire

Limite entre deux masses d’air qui sont quasiment immobiles.

Front Occlus

front-occlus

Lorsque le front froid rattrape le front chaud, il y a une occlusion.
L’air est “pincé” entre les deux fronts et soulevé en altitude.  
La perturbation meurt progressivement.

Les figures isobariques

Isobare

La pression de l’air est mesurée en hectopascals (hPa). On utilise le baromètre pour connaître la pression.
Il s’agit toujours de la pression ramenée au niveau de la mer.
Tous les points d’une même pression sont reliés par une ligne isobare.
L’écart entre deux lignes isobares s’appelle gradient de pression.
Sur les cartes météo isobariques plus les lignes isobares sont rapprochées (on dit qu’il y a un fort gradient de pression), plus le vent est fort. C’est cet écart entre les isobares qui va nous permettre de calculer la vitesse du vent synoptique.

Parfois vous entendrez que la limite pour définir les hautes et basses pressions n’est pas 1013hpa, mais 1015hpa. En fait cela vient des isobares, vu qu’elles vont de 5 en 5, la fixer à 1015hpa permet de rendre la lecture des cartes plus simple.

Vous utiliser maintenant utiliser votre baromètre : si la pression augmente, c’est que vous vous rapprochez d’un centre de hautes pressions et vice versa.

Anticyclone

anticyclone

La pression est > 1013 hpa.
Masse d’air : Froid / Sec / Lourd.
Le vent tourne dans le sens horaire de la dépression (Coriolis).
Synonyme de beau temps.
L’air descend, il subit une subsidence. En « s’écrasant » il subit une divergence.
Déplacement lent.
Symbolisé H (ou A) sur les cartes météo.
Temps : Vent faible, Beau temps.

Les anticyclones actifs :

  • Açores
  • Sibérie

subsidence-divergence Dépression

depression

La pression est < 1013 hpa.
Masse d’air : Chaud / Humide / Léger.
Le vent tourne dans le sens anti-horaire de la dépression (Coriolis).
Synonyme de mauvais temps.
L’air monte, il subit une ascendance. Il monte dans un tunnel convergence.
Déplacement rapide.
Symbolisé L (ou D) sur les cartes météo.
Temps : Vent fort, Mauvais temps, Précipitations…

Les dépressions actives :

  • Islande
  • Sahara

ascendance-convergence

Dorsale

Zone prolongeant un anticyclone et s’étirant entre 2 dépressions.
Temps: Le vent augmente. Beau temps.

dorsale

 

Talweg

Zone prolongeant une dépression et s’étirant entre 2 anticyclones.
Temps : Mauvais, Vent violent et irrégulier.

talweg

 

Col barométrique

Zone comprise entre 2 dépressions et 2 anticyclones disposés en croix (au milieu des flèches donc).
Temps : Zone calme.

col-barometrique

 

Marais barométrique

Zone de faible pression et où elle varie peu.
Temps :  Zone calme / Chaud (lourd), Orage violent.marais-barometrique

Loi de Buys Ballot

Ce que nous allons voir à présent est valable dans l’hémisphère Nord, c’est l’inverse dans l’hémisphère Sud.
Les vents tournent dans le sens des aiguilles d’une montre autour de l’anticyclone et ont tendance à s’écarter du centre de l’anticyclone.
Les vents tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre  autour d’une dépression et vont vers le centre de la dépression.

Conclusion, en se plaçant face au vent :
-Les dépressions se trouvent à droite
-Les anticyclones se trouvent à gauche

 Carte météo

Maintenant que nous savons tout (ou presque), nous pouvons lire une carte météo isobarique.

carte-isobarique

  1. Isobare. Il indique une pression de 1020 hPa.
  2. Gradient de pression. L’espace entre deux Isobares.
  3. Front chaud. 
  4. Front froid.
  5. Front occlus.
  6. Anticyclone. A toujours une pression >1013 hPa (ici 1019hPa).
  7. Dépression. A toujours une pression <1013 hPa (ici 1012hPa).
  8. Marais barométrique.
  9. Thalweg. La dépression s’immisce entre les 2 anticyclones.
  10. Col barométrique. Zone calme située entre 2 dépressions et 2 anticyclones.
  11. Abaque. Permets de déterminer la vitesse du vent dans une zone.

Déterminer la vitesse du vent

  1. Choisir une zone pour laquelle vous souhaitez estimer le vent.
  2. Relever le degré de latitude de la zone concernée (il est indiqué sur le parallèle en bas).
  3. Mesurer (avec un compas par exemple) l’écart entre 2 isobares pour obtenir le gradient de pression(comme sur le point 2).
  4. Reporter cet écart dans l’abaque (en haut à gauche, point 11) au niveau du bon degré de latitude.
  5. Lire sur la droite de l’écart la valeur du vent en suivant la courbe. Les données sont en  kt = noeud.

Partager ce cours

Share

Continuer la formation

Allez moussaillon ! Du nerf avec le prochain cours :
Le vent ›

Commentaires

Tu n'as pas compris quelque chose ? J'ai abusé sur le rhum sur une explication ? N'hésite pas, exprime-toi !
avatar
  S’abonner  
Notifier de