Toutes les astuces contre le mal de mer

Qui n’a jamais redouté d’être malade et d’avoir le mal de mer avant de partir sur un bateau…

C’est quoi le mal de mer ?
Le mal de mer, dont le nom scientifique est naupathie, est dû au dérèglement entre ce que voient vos yeux et l’équilibre que perçoit l’oreille interne. C’est notamment dû aux balancements du navire. Concrètement cela se ressent par des nausées, des vertiges, des frissons de chaud ou de froid, de la somnolence, voir des sueurs… Bref ce n’est vraiment pas agréable et peu vite gâcher la sortie.

Qui est concerné ?
Tout le monde peut avoir le mal de mer et même les grands marins ! Cela touche près de 30 % des personnes. Après quelques jours (ou plus en fonction des gens), le corps va s’habituer et vous ne l’aurez plus, on dit qu’on est amariné. La torture n’est cependant pas forcément terminée, car une fois amariné on peut avoir l’effet inverse en revenant sur terre en ayant le mal de terre ! La sensation est étrange : on tourne en marchant sur la terre ferme ! Génial, sans avoir besoin de boire !!!

Comment éviter le mal de mer ?

Pour vous prémunir, il faut respecter la règle des 4 F :

  • Froid : dès que je commence à ressentir le froid (ou le chaud), je vais immédiatement ajouter (ou retirer) une couche. Il ne faut surtout pas attendre. Je me protège du soleil pour éviter l’insolation : casquette, crème soleil…
  • Faim : je me force à grignoter et à boire pendant la navigation : barres de céréales, fruits, pain… Évitez toutefois les ingrédients acides (et l’alcool bien évidemment).
  • Fatigue : on évite de faire la java si on prend la mer tôt… Si le nombre d’équipiers le permet, il ne faut pas hésiter à se faire une sieste durant la navigation. Il est préférable d’avoir moins d’équipiers sur le cockpit, mais en forme !
  • Frousse “Mais qu’est-ce que je fous sur ce truc ? », « Je vais être malade », « S’était quoi se bruit là, le bateau ilgîte pas un peu beaucoup ?! ».  Si vous n’êtes pas rassuré, ou si vous commencez à vous poser des questions moroses, vous donnez toutes les chances au mal de mer. Au contraire, restez actif et occupez votre esprit. Un moyen simple : prendre la barre.

J’ajouterai à cette liste 2 choses. Premièrement, le fait d’éviter de rester à l’intérieur. Ce n’est pas le moment d’aller vous concentrer sur la lecture d’une carte marine… Deuxièmement, évitez les odeurs : essence du moteur à l’intérieur, fumée de cigarette sur le pont…

Les médicaments anti mal de mer

Mercalm
Le médicament qui revient le plus souvent quand on parle de mal de mer est le « mercalm ». On le trouve directement en libre-service en pharmacie. Malheureusement, j’ai testé sur des moussaillons, cela n’a pas marché pour eux.

Scopoderm
Il s’agit d’un patch que vous aurez uniquement sur ordonnance. Vous le collez derrière l’oreille 6 heures avant le départ et son effet est d’environ 3 jours. Testé et approuvé. Par contre malheur pour le porte-monnaie, c’est environ 20 € le patch.

Les inventions anti mal de mer

Les habits
Vous avez bien lu ! Il existe des slips fringues pour éviter le mal de mer. La société Wearismyboat s’était lancée sur ce créneau, mais visiblement elle a fait faillite. Est-ce en corrélation avec les résultats ? J’ai testé les tee-shirts (à près de 80 euros quand même) difficiles à dire si cela change vraiment quelque chose…

Les lunettes
Vous souhaitez passer pour un cinglé ? Ces lunettes feront votre bonheur ! Hormis le look, certains commentaires sur le net laissent supposer qu’elles fonctionneraient…

Les bracelets
Bracelet agissant avec un point acupuncture. J’ai souvenir d’un mousse se tenir sur la filière avec son bracelet en train de vomir… ce n’est donc pas moi qui vous ferai la plus grande pub.

Voir sur Amazon

 

Et vous, c’est quoi vos astuces contre le mal de mer ?

Partager cet article

Share
avatar
  S’abonner  
Notifier de