Spi symétrique

Nous en avions parlé lorsque nous avions vu les voiles, le spi, abréviation de spinnaker est une voile d’avant qui ressemble à une sorte de parachute. On l’utilise sur des allures portantews. Contrairement aux autres voiles d’avant, le spi n’est pas fixé sur l’étai.
Dans ce cours nous allons s’intéresser au spi symétrique, c’est à dire celui où un bras appelé tangon maintient la voile.
Voyons comment installer un spi symétrique.

spi

Mise en place

1. Les bouts

Il va falloir installer les bouts suivants :

  • 2 écoutes (en rouge et vert). Une s’appelle bras (en rouge) il s’agit de l’écoute qui va vers le tangon, l’autre (en vert) s’appelle simplement écoute.
  • 1 drisse (en orange).
  • 2 barbers haulers (en violet). Les barbers haleurs vont permettre de régler la hauteur des écoutes. Oui oui, un bout permet le réglage d’un autre, vous verrez ! 

Tous les bouts passent à l’extérieur.

A. Installer les 2 barbers haulers. Faciles à reconnaître, ils passent dans une poulie sur la bateau et il y a une poulie au bout (2 sur le schéma). Le côté avec la poulie au bout se met vers l’avant du bateau. On passera les 2 écoutes dedans.
B. Installer les 2 écoutes sur le balcon avant du côté sous le vent (du côté de la GV), les passer dans la poulie des barbers haulers (2), puis venir jusqu’aux poulies à l’arrière.
C. Décrocher la drisse de spi de la cloche (au niveau du mat) et la mettre avec les écoutes sur le balcon avant en passant par dessus l’étai.

2. Le tangon

Le tangon est une barre en métal (1 sur le schéma) qu’on va installer pour utiliser le spi. Pour l’installation, on se place au vent du tangon.
A. Accrocher le tangon dans la cloche sur le mat, mâchoire orientée vers le haut.
B. Fixer ensuite la balancine de spi  (en turquoise) et le hale-bas de spi (en bleu) sur le tangon.Veillez à ce que la contre écoute de VA passe au-dessus du tangon devant la balancine.
C. Fixer le bras (en rouge) dans la mâchoire à l’extrémité du tangon.
D. Régler la balancine et le hale-bas pour que le tangon soit horizontal.

3. Le spi

On y est presque ! Il nous reste le spi à mettre en place.

A. Accrocher le sac contenant le spi sur la filière (avec un beau noeud de cabestan par exemple) du côté sous le vent.
B. Repérer dans le sac, l’oeillet de la tête (c’est en fait le point de drisse), et les oeillets des 2 écoutes (en général de 2 couleurs différentes).
Accrocher la drisse et les 2 écoutes prêtent sur le balcon. À noter, les 2 écoutes peuvent se mettre indifféremment sur la voile, c’est symétrique !

Hisser le spi

Prérequis

  • Être au grand largue
  • Le bateau est équilibré

1. VA : Border à fond les 2 barbers haulers. Choquer l’écoute de spi.
2. VA + Numéro 1 : border le bras (en rouge) pour que l’oeillet de la voile arrive en jusqu’en buté du tangon. On dit qu’on pré-brasse.
3.Piano + Numéro 1 : hisser le spi, le numéro 1 laisse partir la voile du sac et le piano récupère la drisse au winch.
4. Numéro 1 : Une fois que la voile est en haut, annoncer : « En tête ».
5. VA + Piano : Régler le bras (en rouge), pour que le tangon soit perpendiculaire au vent apparent. S’il faut brasser, choquer le hale-bas de spi pendant le temps où l’on brasse.
6. VA : Régler l’écoute (en vert) pour que le spi soit bien gonflé. S’il y a une larme qui apparaît en haut du spi, il faut border, il faut être à la limite de cette larme. Choquer le barber hauler du côté de l’écoute de manière à ce que les 2 points d’écoute du spi soient au même niveau.
7. Piano + Numéro 1 : Affaler la VA (si présente).

Affaler le spi

Prérequis

  • Être au grand largue
  • Le bateau est équilibré

1. VA : Border à fond les 2 barbers haulers.
2. Piano + Numéro 1 + VA : Envoyer la VA (le génois par exemple), cela permettra de déventer le spi.
3. VA + Piano : choquer le bras de manière progressive, de manière à le ramener au niveau de l’étai.
4. Numéro 1 : saisir l’écoute au niveau des haubans, du côté sous le vent, où il y a la VA et récupérer la bordure, le bras doit être choqué.
5. Piano + Numéro 1 : le piano choque la drisse de spi progressivement et le numéro 1 récupère la voile en étouffant (grand mouvements avec les bras pour dégonfler le spi).

Empanner sous spi

 

1. VA : Border à fond les 2 barbers haulers.
2. Piano : Choquer le halebas de spi (en bleu).
3. Barreur  : Se mettre vent arrière.
3. GV : Border la GV dans l’axe du bateau.
5. Numéro 1 : Rester face au tangon en regardant l’avant du bateau (en 1 sur le schéma) :

a. Prendre la contre écoute de la VA sur l’épaule, déclocher le tangon du mat (en 2 sur le schéma) et poser la nouvelle contre écoute de VA sur le tangon (en 3 sur le schéma) .
b. Décrocher le bras (en rouge) (en 3 sur le schéma) et retirer l’ancienne contre écoute de VA.
c. Raccrocher l’écoute (en vert) de l’autre côté du tangon (en 4 sur le schéma), elle deviendra le nouveau bras.
d. Reclocher le tangon (en 5 sur le schéma) .

5 (bis). VA : Choquer  du bras (en rouge). Être toujours prêt à border ou choquer l’écoute et le bras afin d’aider le numéro 1.
6. Barreur  : Empanner puis lofer pour se mettre au grand largue sur l’autre amure.
7. GV : Choquer la GV.
8. Piano : Reprendre le halebas de spi (en bleu).
9. VA : Régler.

Réglages

Le tangon est perpendiculaire au vent apparent.
Le tangon est perpendiculaire au mat. Toutefois par petits airs on baisse le tangon, et par vent soutenu on le monte. Sur des allures du petit largue au largue on baisse le tangon et au vent arrière on le monte. Pour cela on joue avec la balancine le hale-bas de spi.
Le point d’écoute et d’amure (au niveau du bras) sont à la même hauteur.
Comme pour une voile d’avant, on choque l’écoute au maximum en cherchant la limite de faseyement, on cherche la larme.
Quand on lofe, il faut débrasser, pour emmener le tangon vers l’étai et border l’écoute.
Quand on abat, il faut brasser, pour emmener le tangon vers le maître bau (l’endroit le plus largue du bateau) et choquer de l’écoute.
Quand on brasse ou débrasse il faut relâcher le hale bas de spi.
Il faut régler le barber hauler sous le vent (du côté de l’écoute de spi), il joue sur la fermeture de la chute. Par vent de travers, on le choque en grand. Par vent arrière, on le reprend à fond. L’autre barber hauler, au vent, n’a qu’un rôle mécanique et peut être repris à fond. 

Problèmes

Si le spi fait une cocotte (ou vrille), il faut choquer un peu de la drisse puis tirer verticalement sur  la chute (avec l’écoute).


Partager ce cours

Share

Fin du chapitre

Retour à la section

Commentaires

Tu n'as pas compris quelque chose ? J'ai abusé sur le rhum sur une explication ? N'hésite pas, exprime-toi !
avatar
3 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
charlieEricBatistePaulalaure Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
laure
Invité
laure

Bonjour, étant donné que les deux écoutes de spi sont souvent réellement vertes et rouges sur un bateau, ne serait-il pas plus logique de les dessiner verte à tribord et rouge à babord (comme on les grée usuellement)? Par ailleurs bravo pour la clarté et l’apparence agréable de votre site.

Paula
Invité
Paula

Bonjour c’est quoi VA ? Je suis nulle

Batiste
Invité
Batiste

Voile d’Avant : Foc génois etc..

Eric
Invité
Eric

Bonjour,

Pourquoi faut il passer la contre écoute de la VA sur le tangon ?

Merci