Empannage

En fait, l’empannage est aussi un virement de bord. La différence est que le vent ne vient pas de devant (comme dans un virement de bord classique), mais de l’arrière. Cela a un impact conséquent : cela oblige à faire traverser la bôme d’un côté à l’autre en passant par le cockpit. C’est pourquoi cette manoeuvre est redoutée, si le virement a lieu sans être contrôlé, la bôme peut faire beaucoup de mal, cela s’appelle un empannage sauvage.

Prérequis

  • Être au grand largue. Pour cela, vous devez rechercher la limite avec le point d’écoute de la VA, dès qu’il tombe c’est que vous avez trop abattu : il faut lofer (et inversement).
  • Avoir suffisamment de vitesse.
  • Veille 360 (pas de bateaux dans la nouvelle trajectoire).

Étape 1 : Annonce

BarreurDemander à ses équipiers s’ils sont prêts à effectuer le virement avec la phrase : « Paré à empanner ? ».
GV : Mettre le chariot au centre.
Équipiers : Se positionner hors du trajet bôme, palan d’écoute de GV (la bôme va traverser tout le cockpit, attention !!!). Une fois que les équipiers sont prêts ainsi que le matériel, ils peuvent répondre : « Paré ».

Barreur : annonce la manoeuvre,  « J’empanne ! ».

Étape 2 : Abatée

Barreur : Abattre jusqu’à la limite du vent arrière (le point d’écoute de la VA tombe).
GV : Embraquer l’écoute pour ramener la bôme au centre.

Étape 3 : Vent arrière

GV : Une fois que la bôme est au centre, on l’annonce : « Bôme au centre! ».
Barreur : Se mettre vent arrière.

Étape 4 : Relance

Barreur :  Lofer pour revenir au grand largue sur l’autre amure.
GV : Choquer en grand l’écoute.
VA : Réglages VA pour la nouvelle allure (grand largue).


Le livre

Partager ce cours

Continuer la formation

Allez moussaillon !
Du nerf avec le prochain cours :
Prise de ris / Lacher de ris ›

Commentaires

Tu n'as pas compris quelque chose ? J'ai abusé sur le rhum sur une explication ? N'hésite pas, exprime-toi !
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Jacolino
Jacolino
3 années il y a

Coucou ! Est-ce qu’il est juste le safran sur le croquis au point 2 ? Bravo pour votre site, des vrais pédagogues !

John Yaranossian
John Yaranossian
2 années il y a

Hello,
Bravo pour votre site que je découvre via les manœuvres. Super schémas, etc…
Pour l’empannage, petite suggestion d’amélioration: mentionner le changement d’amure de la VA. Faut quand même l’accompagner un chouïa 🙂

jean Libremont
jean Libremont
2 années il y a

Pourquoi ne pas bricoler un frein durgence pour la bome en cas dempannage sauvage ? Un truc dans le genre des ceintures de sécurité auto qui se bloque en cas de traction forte et soudaine. Tabarly serait encore la s`il y avait un systeme de ce genre.

azertyuiop
azertyuiop
Reply to  jean Libremont
5 mois il y a

Car une bôme, quand elle fait presque 180° à une puissance monumentale, et le fait de capeler la bôme au navire aurait juste par conséquences de casser ce à quoi elle est attachée. Si le système de frein de bôme il y aurait, non seulement Tabarly serait tombé à l’eau, mais de plus il aurait cassé son bateau…

FRANCIS LARRUE
FRANCIS LARRUE
5 mois il y a

et la VA ??? elle passe toute seule peut-etre !

François
François
Reply to  FRANCIS LARRUE
1 mois il y a

… et le foc auto-vireur, tu connais ?

MAYDAY, MAYDAY, MAYDAY
Reste informé !

Hey mousse, restons en contact, abonne-toi à la newsletter et ne manque plus aucune nouveauté !