Pendille

Un classique en Méditerranée ! Vous avez une chaîne mère (en noir sur le schéma) qui est au fond de l’eau. Sur cette chaîne mère le port accroche une corde qu’il ramène au taquet sur le ponton,  on l’appelle pendille (en vert sur le schéma). Le principe est de récupérer la pendille sur le ponton, la remonter de l’eau pour venir au niveau de la chaîne mère la tendre. On la bloque (on dit qu’on « frappe« ) au niveau du taquet avant.

Prendre la place

Préparation :

  • On prépare et attache des pare-battages : 2 à l’arrière, sur les côtés s’il y a des bateaux à côté de la place que l’on va prendre. S’il y a suffisamment de monde, on peut mettre des équipiers qui protégeront aux endroits ou cela peut taper (sur les bateaux d’à côté par exemple).
  • On frappe (attache) 2 amarres, les pointes arrières, sur les 2 taquets arrières (en rouge sur le schéma).
    On ramène ces 2 amarres à l’arrière, en les passants par l’extérieur pour que 2 équipiers descendent sur le ponton par l’arrière pour aller frapper ces pointes arrières sur 2 taquets sur le ponton.

Manoeuvre :

  1. On arrive dans la place en marche arrière. Comme nous l’avons vu sur les manoeuvres au moteur, il faut prendre une marge d’espace de manière à ce que le bateau soit manoeuvrant en arrière. Vous pouvez imaginer la trajectoire à réaliser grâce à la ligne en pointillé grise sur le schéma.
  2. À l’approche de la place, on tourne de manière à se présenter perpendiculaire à la place.
  3. On coupe les gaz. Le bateau continue à reculer sur son ère.
  4. Deux équipiers sautent sur le ponton dès qu’ils le peuvent et vont faire un tour mort sur les taquets du ponton avec les pointes arrière.
    Le barreur fait un coup de fouet en marche avant pour éviter que le bateau tape le ponton. Attention, il faut mettre un petit coup de marche avant, sinon le bateau va partir surtout si les 2 équipiers n’ont pas encore fait leur tour mort.
    Dès que les pointes sont bloquées, on fait 2 demi-clés pour les frapper. On peut remettre une légère marche avant : les pointes empêchent le bateau d’avancer, mais vous nous aider à mettre en place la pendille (en vert sur le schéma).
  5. Le bateau est maintenant maintenu. Un équipier prend la pendille sur le ponton, reviens sur bateau avec la pendille et longe le bateau pour aller à l’avant. Il tire alors sur la pendille en la bloquant avec un tour mort sur le taquet avant du bateau, de manière à mettre en tension la chaîne mère. L’intérêt de laisser la marche avant est d’aider cet équipier à tirer sur la pendille. Il peut terminer en faisant un noeud de taquet. On peut couper la marche avant et le moteur.

En fonction des ports, il peut avoir 2 pendilles pour votre place (pour amarrer 2 fois et donc mieux). S’il n’y en a qu’une, il faut alors choisir celle du côté mer. Posez-vous la question : par rapport à votre place, si vous devez rejoindre la mer, de quel côté faut-il aller ? Si vous prenez l’autre, c’est que c’est la pendille du voisin !

Quitter la place

Facile, c’est presque la manoeuvre inverse !

 

Préparation :

  • Avant de partir, il faut passer les 2 pointes arrière en double de manière à ce que les équipiers puissent les larguer et les récupérer depuis le bateau.

Manoeuvre :

  1. On démarre le moteur et on met une légère marche avant. Le bateau est retenu par les pointes arrière.
  2. Un équipier va larguer la pendille à l’avant. Il l’annonce « pendille larguée ». Il attend quelques secondes pour bien vérifier que la pendille coule (pour éviter qu’elle ne se retrouve dans l’hélice du moteur). Il l’annonce : « pendille coulée ».
    Le bateau est désormais tenu uniquement par les pointes arrière.
  3. 2 équipiers, un pour chaque pointe arrière, vont retirer les pointes actuellement en double. L’objectif est de rapidement récupérer les amarres dans le bateau.
    Le barreur peut éventuellement réduire la marche avant, voir la couper pour éviter que le bateau ne parte sans que les pointes soient encore récupérées.
  4. Le barreur peut partir en marche avant, safran bien droit, puis pivoter dès que le cul aura suffisamment de place. Si cette notion de point de pivot n’est pas claire, n’hésitez pas à relire le cours.

Partager ce cours

Share

Aider le site

Continuer la formation

Allez moussaillon !
Du nerf avec le prochain cours :
Catway ›

Commentaires

Tu n'as pas compris quelque chose ? J'ai abusé sur le rhum sur une explication ? N'hésite pas, exprime-toi !
avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
yotacharlieCedric Roger Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Cedric Roger
Invité
Cedric Roger

N’y aurait il pas une erreur sur le schema 4, les flèches rouge et verte ne pointent pas dans la bonne direction.
cf le cours du point de pivot, schema 3

yota
Invité
yota

capitaine, mon capitaine. Je cherche quelques conseils pour un amarrage sur une configuration que j’avais trouvé à la marina de le marin (cf. photo : https://www.google.fr/maps/@14.4678533,-60.866596,403m/data=!3m1!1e3). En gros, c’était un accostage cul à quai, sans catway, mais avec une bouée en pointe. Hélas, mes souvenirs sont flous et je n’étais qu’un jeune moussaillon à l’époque. Par exemple, je ne me souviens plus si c’était une bouée à gauche et une à droite (mode pendille) ou juste une en face de la proue (mais du coup, comment on mélange pas tout le fatra qui traîne sous l’eau dans la quille ou… Lire la suite »