Réglages des voiles

Bon finalement c’est fastoche la voile. On borde le machin au près, on choque au portant ! 

Il est grand temps d’attaquer le réglage des voiles plus en détail. Il s’agit d’un chapitre intéressant, car on va commencer à utiliser de nombreux principes que nous avons découverts dans les chapitres précédents.

Quel est l’objectif ?

Avoir des voiles bien réglées, c’est surtout répondre à un objectif.

  • Votre priorité est la puissance : par vent faible par exemple, vous cherchez à gagner de la vitesse, mais aussi au portant : vous cherchez de la stabilité.
  • Votre priorité est le cap : par vent fort par exemple, vous cherchez à rendre la barre moins dure, à améliorer votre capacité à remonter le vent au près.

Quels sont les réglages ?

1. La surface de voile

Les réglages s’effectuent sur un ensemble et pas que la GV ou la VA. On appelle cet ensemble le plan de voilure. C’est donc la première question à se poser avant même de sortir le bateau. Combien de ris je prends dans la GV ? Quelle voile d’avant je met ?
Il est difficile de répondre de manière générale à ces questions, cela dépend du bateau, et surtout des connaissances de l’équipage… Disons qu’à partir d’un force 6 beauforts (environ 45km/h de vent) vous avez pris un ris et éventuellement remplacez le génois par un solent par exemple.  Aussi, par sécurité si vous débutez, il est préférable de partir sous-toilé pour ne pas se retrouver dans une situation difficile.

2. L’angle d’incidence

L’angle d’incidence correspond à l’angle d’ouverture des voiles : (la corde que nous avons vue dans le chapitre sur les écoulements) et la direction du vent. Pour le régler on doit donc border ou choquer l’écoute de GV ou de VA (ou jouer sur des liaisons indirectes en lofant ou abattant par exemple).
Petit rappel à propos des penons si l’écoulement est laminaire :

  • 1 : Les penons intrados et extrados sont horizontaux : je suis bien réglé.
  • 2 : Le penon extrados fasseye : je dois choquer (ou lofer).
  • 3 : Le penon intrados fasseye : je dois border (ou abattre).

3. Le creux

Le creux c’est le profil que l’on donne à une voile .  On peut jouer sur 2 aspects du creux : la profondeur et l’emplacement.

a. Profondeur

  • Plat : En 1 sur le schéma ci-dessous, le creux est plat, on fait une sorte de « tôle » très rigide avec la voile.
    Réduire la profondeur du creux permet de donner la priorité au cap.
  • Creusé : En 2 sur le schéma ci-dessous, il y a beaucoup de creux. On a arrondi la voile.
    Augmenter la profondeur du creux permet de donner la priorité à la puissance.

a. Emplacement

  • Centré : En 1 sur le schéma ci-dessous, le creux est au centre.
  • Avancé : En 2 sur le schéma ci-dessous, le creux est avancé. Cela permet de donner la priorité à la puissance.
  • Reculé : En 3 sur le schéma ci-dessous, le creux est reculé. Cela permet de donner la priorité au cap.

 

4. Le vrillage

Vriller une voile c’est former une sorte de « S » sur la chute de la voile. Cela a pour action d’évacuer l’air en haut de la voile. Et cela peut nous aider, car plus on monte en altitude et plus il y a de vent. Ce qui veut aussi dire, que le vent apparent en haut du mât n’est pas le même que celui dans le cockpit, puisque le vent réel est plus important.

  • Ouvrir le vrillage (ce qui correspond à vriller la voile) permet de donner la priorité au cap.
  • Fermer le vrillage (donc réduire le vrillage) permet de donner la priorité à la puissance.

Quels sont les outils ?

Voyons à présent sur quoi nous pouvons jouer pour atteindre ces réglages.

VA

Priorité CAP Priorité PUISSANCE
Drisse Etarquée
-Avance le creux
-Réduit le creux
-Trop bordée = plis verticaux
Molle
-Recule le creux
-Augmente le creux
-Pas assez bordée = plis horizontaux
Chariot de VA Reculé
-Réduit le creux
-Ouvre le vrillage
Avancé
-Augmente le creux
-Ferme le vrillage
Ecoute Bordée
-Joue sur l’angle d’incidence
-Réduit le creux
-Ferme le vrillage
Choquée
-Joue sur l’angle d’incidence
-Augmente le creux
-Ouvre le vrillage
Pataras / Etai Etarqué
-Le mât se cintre vers l’arrière et l’étai se tend.
Relâché
-L’étai est mou.

 

GV

Priorité CAP Priorité PUISSANCE
Drisse Etarquée
-Avance le creux
-Trop bordée = plis verticaux
-Réduit le creux
-Ouvre le vrillage
Molle
-Recule le creux
-Pas assez bordée = plis horizontaux
-Augmente le creux
-Ferme le vrillage
Chariot de GV Sous le vent
-Joue sur l’angle d’incidence
Au vent
-Joue sur l’angle d’incidence
Ecoute Bordée
-Joue sur l’angle d’incidence
-Ferme le vrillage
Choquée
-Joue sur l’angle d’incidence
-Ouvre le vrillage
Pataras Etarqué (le mât se cintre)
-Recule le creux
-Ouvre le vrillage
Relâché
-Avance le creux
-Ferme le vrillage
Bosse d’empointure Etarqué
-Réduit le creux
-Ouvre le vrillage
Mollie
-Augmente le creux
-Ferme le vrillage

 


Partager ce cours

Share

Fin du chapitre

Retour à la section

Commentaires

Tu n'as pas compris quelque chose ? J'ai abusé sur le rhum sur une explication ? N'hésite pas, exprime-toi !
avatar
4 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
3 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
Hervé Duigoupicquezébulondamiencharlie Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Philippe Mahe
Invité
Philippe Mahe

Encore un peu de rhum Patrick ? 1 : Les penons intrados et extrados sont verticaux : je suis bien réglé.

Si tes penons sont verticaux c’est qu’il n’y a pas de vent! avec du vent ils sont horizontaux et droit si bien réglés !
a ta santé!

damien
Invité
damien

Ils peuvent être verticaux à l’étape qui suit le décrochement de l’extrados, dans ce cas cela signifie que le barreur doit lofer considérablement pour dans un premier temps faire raccrocher l’intrados puis l’extrados. Santé à vous!

zébulon
Invité
zébulon

« Quelle voile d’avant je met ?  » …. je mets. Merci pour tout

picque
Invité
picque

Par fort vent, le penon de l’intrados peut décrocher (vers le haut) surtout au près.

Hervé Duigou
Invité
Hervé Duigou

Et le hale-bas dans tout cela ? N’aurait-il pas été oublié